Bloc nerveux du plexus brachial sous-claviculaire guidé par ultrasons - NYSORA | NYSORA

Bloc nerveux du plexus brachial sous-claviculaire guidé par ultrasons

Arthur Atchabahian, Catherine Vandepitte et Ana M. Lopez

FACTS

  • Indications : chirurgie du bras, du coude, de l'avant-bras et de la main (Figure 1)
  • Position du transducteur : approximativement parasagittal, juste en dedans du processus coracoïde, en dessous de la clavicule
  • Objectif : diffusion de l'anesthésique local autour de l'artère axillaire
  • Volume d'anesthésique local : 20 à 30 mL

FIGURE 1. Répartition du bloc sensitif du bloc nerveux infraclaviculaire du plexus brachial.

CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

Le bloc nerveux du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie (US) est à certains égards à la fois simple et difficile. Il est simple dans la mesure où l'identification du pouls artériel sur l'image échographique est un objectif principal facile dans l'établissement du point de repère. Cependant, le plexus à ce niveau est situé plus profondément et l'angle d'approche est plus aigu, ce qui rend plus difficile la visualisation simultanée de l'aiguille et de l'anatomie concernée. Heureusement, bien qu'il ne soit pas toujours possible d'identifier de manière fiable les trois cordons du plexus, un bloc nerveux adéquat peut être obtenu en déposant simplement l'anesthésique local en forme de U autour de l'artère. Le bloc nerveux du plexus brachial sous-claviculaire est bien adapté à la technique du cathéter car la musculature de la paroi thoracique aide à stabiliser le cathéter et évite son délogement par rapport à la localisation plus superficielle utilisée avec le interscalène et un supraclaviculaire Approches du bloc du plexus brachial.

ANATOMIE ÉCHOGRAPHIQUE

L'artère axillaire peut être identifiée à la profondeur des muscles pectoraux majeur et mineur. Un effort doit être fait pour obtenir des vues claires des muscles pectoraux et de leurs fascias respectifs. Ceci est important car la zone d'intérêt se situe sous le fascia du muscle petit pectoral. Autour de l'artère se trouvent les trois cordons du plexus brachial : les cordons latéral, postérieur et médial. Celles-ci portent le nom de leur position habituelle par rapport à l'artère axillaire, bien qu'il existe de nombreuses variations anatomiques. Avec le côté gauche de l'écran correspondant à l'aspect céphalique, les cordons peuvent souvent être vus comme des structures hyperéchogènes rondes aux positions d'environ 9 heures (cordon latéral), 7 heures (cordon postérieur) et 5 heures. horloge (cordon médial) (Chiffres 2 et un 3). La veine axillaire est considérée comme une structure hypoéchogène compressible située en dedans de l'artère axillaire. Plusieurs autres vaisseaux plus petits (par exemple, la veine céphalique) sont également souvent présents. Le transducteur est déplacé dans le sens céphalo-caudal et médio-latéral jusqu'à ce que l'artère soit identifiée en coupe transversale. Selon la profondeur sélectionnée et le niveau auquel le balayage est effectué, la paroi thoracique et la plèvre peuvent être vues dans l'aspect médial et plus caudal de l'image. L'artère axillaire et/ou le plexus brachial sont généralement identifiés à une profondeur de 3 à 5 cm chez les patients de taille moyenne.

FIGURE 2. Anatomie du plexus brachial infraclaviculaire (PB) et position du transducteur. Plan sagittal paramédian au niveau de l'apophyse coracoïde. Le BP est vu entourant l'artère axillaire (AA) sous le processus coracoïde et le muscle petit pectoral (PMiM). Notez que l'injection d'anesthésique local doit avoir lieu sous le fascia du PMiM pour se propager autour de l'AA.

FIGURE 3. Image échographique du plexus brachial (BP) en aval de la clavicule. Notez que la BP, l'artère axillaire (AA) et la veine axillaire (AV) sont situées sous le fascia (ligne rouge) du muscle petit pectoral (PMiM). LC, cordon latéral ; MC, cordon médial ; PC, cordon postérieur ; PMaM, muscle grand pectoral.

Tiré du Compendium of Regional Anesthesia : Amorçage cognitif pour un bloc du plexus brachial sous-claviculaire.

Pour un examen plus complet du plexus brachial, voir Anatomie fonctionnelle de l'anesthésie régionale.

DISTRIBUTION D'ANESTHÉSIE

L'abord sous-claviculaire du bloc du plexus brachial entraîne une anesthésie du membre supérieur sous l'épaule. Si nécessaire, la peau de la face médiale de la partie supérieure du bras (nerf intercostobrachial, T2) peut être bloquée par une injection sous-cutanée supplémentaire sur la face médiale du bras juste en aval de l'aisselle. Une approche plus simple consiste pour les chirurgiens à infiltrer la peau avec l'anesthésique local directement sur la ligne d'incision au besoin.

LES MEILLEURS ÉQUIPEMENTS

L'équipement recommandé pour un bloc nerveux du plexus brachial sous-claviculaire comprend les éléments suivants :

  • Échographe avec transducteur linéaire (8–14 MHz), manchon stérile et gel
  • Plateau de bloc nerveux standard
  • 20 à 30 ml d'anesthésique local préparé dans des seringues
  • Aiguille de stimulation isolée de 8 à 10 cm, de calibre 21 à 22, à biseau court
  • Stimulateur nerveux périphérique
  • Système de surveillance de la pression d'injection d'ouverture
  • Gants stériles

En savoir plus sur Équipement pour blocs nerveux périphériques

REPÈRES ET POSITIONNEMENT DU PATIENT

Toute position permettant un placement confortable du transducteur à ultrasons et l'avancement de l'aiguille est appropriée. Le bloc nerveux est généralement effectué avec le patient en décubitus dorsal, la tête tournée du côté à bloquer (Figure 4). Le bras est en abduction à 90 degrés et le coude fléchi. Cette manœuvre soulève la clavicule, réduit la profondeur de la peau au plexus et facilite considérablement la visualisation des muscles pectoraux ainsi que des cordons du plexus brachial et de l'aiguille. Le processus coracoïde est un point de repère important et peut être facilement identifié en palpant la proéminence osseuse juste en dedans de l'épaule pendant que le bras est élevé et abaissé. Lorsque le bras est abaissé, le processus coracoïde rencontre les doigts de la main qui palpe. Le balayage commence généralement juste en dedans du processus coracoïde et en dessous de la clavicule. En maintenant la sonde dans un plan parasagittal, un balayage médial et latéral permet de localiser la paroi thoracique et la plèvre (Figure 5). Le bloc nerveux doit être réalisé avec la sonde latéralement à la plèvre afin de minimiser le risque de pneumothorax.

FIGURE 4. Position du patient pour l'insertion de l'aiguille sous-claviculaire dans le bloc nerveux du plexus brachial. Le transducteur est positionné de manière parasagittale juste en dedans du processus coracoïde et en dessous de la clavicule.

FIGURE 5. Bloc nerveux sous-claviculaire échoguidé : un mouvement médial-latéral de la sonde permet d'éviter que la zone où l'aiguille avancée dans le plan parasagittal ne pénètre dans la plèvre. (A) Vue latérale parasagittale : le dentelé antérieur est visible entre le faisceau neurovasculaire et la plèvre. (B) Dans cette position de sonde, la plèvre est plus proche du plexus brachial.

BUT

Le but de la technique est d'injecter un anesthésique local jusqu'à ce que la propagation autour de l'artère soit vérifiée par échographie. Il n'est pas nécessaire d'identifier et de cibler les cordons individuels. Au lieu de cela, l'injection d'anesthésique local pour entourer l'artère selon un schéma en forme de U (céphale, caudade et postérieur) suffit pour le bloc nerveux des trois cordons.

Tiré du Compendium of Regional Anesthesia: Reverse Ultrasound Anatomy pour un bloc du plexus brachial sous-claviculaire avec insertion de l'aiguille dans le plan et propagation de l'anesthésique local (bleu). AA, artère axillaire ; AV, veine axillaire ; LC, cordon latéral ; MC, cordon médial ; PC, cordon postérieur.

TECHNIQUE

Le patient étant dans la bonne position, la peau est désinfectée et le transducteur est positionné dans le plan parasagittal pour identifier l'artère axillaire (voir Figure 3 et un 4). Cela peut nécessiter un ajustement du profondeur, en fonction de l'épaisseur de la musculature de la paroi thoracique du patient. L'artère axillaire est généralement vue entre 3 et 5 cm. Une fois l'artère identifiée, on tente d'identifier les cordons hyperéchogènes du plexus brachial et leurs positions correspondantes par rapport à l'artère, bien que celles-ci ne soient pas toujours identifiables. Heureusement, la visualisation des cordons n'est pas nécessaire pour un blocage réussi. L'aiguille est insérée dans le plan à partir de l'extrémité céphalique de la sonde, avec le point d'insertion juste en dessous de la clavicule (voir Figure 4). L'aiguille est dirigée vers la face postérieure de l'artère axillaire et traverse les muscles grand et petit pectoraux. Si stimulation nerveuse est utilisé simultanément (0.5–0.8 mA, 0.1 msec), la première réponse motrice provient souvent de la moelle latérale (soit en flexion du coude, soit en flexion des doigts). Lorsque l'aiguille est avancée plus loin sous l'artère, une réponse motrice postérieure du cordon peut apparaître (extension des doigts et du poignet). Après une aspiration soigneuse, 1 à 2 ml d'anesthésique local sont injectés pour confirmer le placement et la propagation appropriés de l'aiguille. L'injectat doit s'étendre en céphalée et en caudade pour couvrir les cordons latéral et médial, respectivement (Figure 6).

FIGURE 6. Image échographique montrant un chemin d'aiguille idéal pour le bloc nerveux du plexus brachial sous-claviculaire. La zone ombrée en bleu imite une propagation idéale de l'anesthésique local autour de l'artère axillaire (AA) et atteint les trois cordons du plexus brachial (le cordon latéral [LC], le cordon postérieur [PC] et le cordon médial [MC]) ci-dessous le fascia (ligne rouge) du muscle petit pectoral (PMiM), du muscle grand pectoral (PMaM) et de la veine axillaire (AV).

Lorsqu'une seule injection d'anesthésique local ne semble pas entraîner une propagation adéquate, un repositionnement supplémentaire de l'aiguille et des injections autour de l'artère axillaire peuvent être nécessaires. Chez un patient adulte, 20 à 30 ml d'anesthésique local sont généralement suffisants pour un bloc réussi. Bien qu'une seule injection d'un si grand volume d'anesthésique local suffise souvent, il peut être avantageux d'injecter deux à trois aliquotes plus petites à différents endroits pour assurer la propagation de l'anesthésique local dans tous les plans contenant le plexus brachial. Il y a eu des rapports de septa entravant la diffusion de l'anesthésique local autour de l'artère, et lorsque cela semble être le cas, le repositionnement de la pointe de l'aiguille pour obtenir une propagation en forme de U assurera le succès du bloc nerveux. Des approches alternatives pour bloquer le nerf du plexus brachial en aval de la clavicule ont été décrites. Une injection unique entre les cordes à un niveau plus céphalique (l'espace costoclaviculaire), où le plexus brachial peut être visualisé latéralement à l'artère (Figure 7).

FIGURE 7. Vue échographique du plexus brachial au niveau de l'espace costoclaviculaire. Les cordons latéral (LC), médial (MC) et postérieur (PC) sont regroupés latéralement à l'artère axillaire située plus superficiellement. A ce niveau, le petit pectoral n'est pas vu en profondeur par rapport au grand pectoral.

CONSEILS

• Un artéfact postérieur à l'artère est souvent interprété à tort comme le cordon postérieur. Figure 6.
Une manœuvre « au pied » (basculement de la sonde vers la tête du patient dans un plan parasagittal, abaissement des tissus caudad à la sonde) facilite le changement d'angle de l'aiguille au besoin (voir Figure 4).
• Pour réduire le risque de complications, respectez les directives suivantes :
• Aspirer par intermittence tous les 5 ml pour réduire le risque d'injection intravasculaire.
• Ne pas injecter si le résistance aux injections est élevé (> 15 psi).

BLOC NERVEUX INFRACLAVICULAIRE EN CONTINU GUIDÉ PAR ÉCHOGRAPHIE

Le but du bloc nerveux sous-claviculaire continu est similaire aux techniques non échographiques : placer le cathéter à proximité des cordons du plexus brachial sous les muscles pectoraux. La procédure se compose de trois phases : (1) placement de l'aiguille ; (2) avancement du cathéter ; et (3) fixer le cathéter. Pour les deux premières phases de la procédure, l'échographie peut être utilisée pour assurer la précision chez la plupart des patients. L'aiguille est généralement insérée dans le plan de la direction céphalique à caudale, similaire à la technique d'injection unique (Figure 8). Comme avec la technique d'injection unique, la pointe de l'aiguille doit être placée en arrière de l'artère axillaire avant l'injection et l'avancement du cathéter. Le placement correct de l'aiguille peut également être confirmé en obtenant une réponse motrice du cordon postérieur (extension du doigt ou du poignet), moment auquel 1 à 2 ml d'anesthésique local sont injectés. Le reste de la technique, avancement et sécurisation du cathéter est identique à celui décrit précédemment (section bloc nerveux continu, Bloc nerveux interscalénique du plexus brachial guidé par ultrasons). Un démarrage typique infusion est de 5 ml/h, suivi de bolus contrôlés par le patient de 8 ml toutes les heures. Le plus grand volume de bolus est nécessaire pour la diffusion adéquate de l'injectat autour de l'artère afin que tous les cordons du plexus brachial soient atteints.

FIGURE 8. La position du patient, l'imagerie et le placement de l'aiguille pour le bloc nerveux continu du plexus brachial sous-claviculaire sont similaires à ceux d'une technique à injection unique. Une fois que le placement correct de la pointe de l'aiguille est déterminé par l'injection d'un petit volume d'anesthésique local, le cathéter est inséré 2 à 4 cm au-delà de la pointe de l'aiguille.

Suivez le lien pour Blocs nerveux périphériques continus pour plus d'informations.

 

Références

  • Ruiz A, Sala X, Bargallo X, Hurtado P, Arguis MJ, Carrera A : L'influence de l'abduction du bras sur les relations anatomiques du plexus brachial sous-claviculaire : une étude échographique. Anesth Analg 2009;108:364–366.
  • Auyong DB, Gonzales J, Benonis JG : La clavicule de Houdini : l'abduction du bras et l'ajustement du site d'insertion de l'aiguille améliorent la visibilité de l'aiguille pour le bloc nerveux sous-claviculaire. Reg Anesth Pain Med 2010;35:403–404.
  • Fredrickson MJ, Wolstencroft P, Kejriwal R, Yoon A, Boland MR, Chinchanwala S : Bloc sous-claviculaire guidé par ultrasons à injection simple ou triple : confirmation de l'efficacité de la technique d'injection unique. Anesth Analg 2010;111:1325–1327.
  • Tran DQ, Bertini P, Zaouter C, Muñoz L, Finlayson RJ : Une comparaison prospective randomisée entre le bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie à injection unique et à double injection. Reg Anesth Pain Med 2010;35:16–21.
  • Desgagnés MC, Lévesque S, Dion N, et al : Une comparaison d'une technique d'injection simple ou triple pour le bloc sous-claviculaire échoguidé : une étude prospective randomisée contrôlée. Anesth Analg 2009;109:668–672
  • Dolan J : Les plans fasciaux inhibant la propagation de l'anesthésique local pendant le bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie ne sont pas limités à la face postérieure de l'artère axillaire. Reg Anesth Pain Med 2009; 34:612–613
  • Morimoto M, Popovic J, Kim JT, Kiamzon H, Rosenberg AD : Série de cas : les septa peuvent influencer la propagation de l'anesthésique local pendant les blocs du plexus brachial sous-claviculaire. Can J Anaesth 2007;54:1006–1010.
  • Aguirre J, Baulig B, Borgeat A : Le bloc sous-claviculaire échoguidé répond-il aux attentes des utilisateurs ? Can J Anaesth 2010;57:176–177.
  • Akyildiz E, Gurkan Y, Caglayan C, Solak M, Toker K : stimulation simple ou double lors d'un bloc infraclaviculaire sagittal latéral. Acta Anaesthesiol Scand 2009;53:1262–1267.
  • Arcand G, Williams SR, Chouinard P, et al : bloc infraclaviculaire échoguidé versus bloc supraclaviculaire. Anesth Analg 2005;101:886–890.
  • Benkhadra M, Faust A, Fournier R, Aho LS, Girard C, Feigl G : Explication possible des échecs lors du bloc sous-claviculaire : une observation anatomique sur les cadavres embaumés de Thiel. Br J Anaesth 2012;109 : 128–129.
  • Berry JM : Mise en place d'un anesthésique local sélectif sous guidage échographique et neurostimulation pour le bloc sous-claviculaire du plexus brachial. Anesth Analg 2010;110:1480–1485.
  • Bigeleisen P, Wilson M : Comparaison de deux techniques de bloc sous-claviculaire guidé par échographie. Br J Anaesth 2006;96:502–507.
  • Bigeleisen PE : Bloc sous-claviculaire échoguidé chez un patient sous anticoagulé et anesthésié. Anesth Analg 2007;104:1285–1287.
  • Bloc S, Garnier T, Komly B, et al : Propagation de l'injectat associée à une réponse motrice de type nerf radial ou médian lors d'un bloc infraclaviculaire du plexus brachial : une évaluation par ultrasons. Reg Anesth Pain Med 2007;32:130–135.
  • Bowens C Jr, Gupta RK, O'Byrne WT, et al : placement sélectif d'un anesthésique local à l'aide d'un guidage par ultrasons et d'une neurostimulation pour le bloc du plexus brachial sous-claviculaire. Anesth Analg 2010;110:1480–1485.
  • Brull R, Lupu M, Perlas A, Chan VW, McCartney CJ : Par rapport à la double stimulation nerveuse, le guidage échographique raccourcit le temps de réalisation du bloc sous-claviculaire. Can J Anaesth 2009;56:812–818.
  • Brull R, McCartney CJ, Chan VW : Une nouvelle approche du bloc du plexus brachial infraclaviculaire : l'expérience échographique. Anesth Analg 2004;99:950.
  • Chin KJ, Alakkad H, Adhikary SD, Singh M : Bloc du plexus brachial sous-claviculaire pour l'anesthésie régionale de l'avant-bras. Cochrane Database Syst Rev 2013;8:CD005487.
  • Chin KJ, Singh M, Velayutham V, Chee V : Bloc du plexus brachial sous-claviculaire pour l'anesthésie régionale de l'avant-bras. Anesth Analg 2010;111:1072.
  • Chin KJ, Singh M, Velayutham V, Chee V : Bloc du plexus brachial sous-claviculaire pour l'anesthésie régionale de l'avant-bras. Cochrane Database Syst Rev 2010;2:CD005487.
  • Dhir S, Ganapathy S : Évaluation comparative du bloc continu du plexus brachial sous-claviculaire guidé par ultrasons avec cathéter stimulant et technique traditionnelle : un essai prospectif randomisé. Acta Anesthesiol Scand 2008;52:1158–1166.
  • Dhir S, Ganapathy S : Utilisation du guidage échographique et de l'amélioration du contraste : une étude de l'approche continue du plexus brachial sous-claviculaire. Acta Anaesthesiol Scand 2008;52:338–342.
  • Dhir S, Singh S, Parkin J, Hannouche F, Richards RS : Remplacement de plusieurs articulations des doigts et physiothérapie continue à l'aide de cathéters sous-claviculaires bilatéraux guidés par ultrasons pour l'analgésie bilatérale continue des membres supérieurs. Can J Anaesth 2008;55:880–881.
  • Dingemans E, Williams SR, Arcand G, et al : Neurostimulation dans le bloc sous-claviculaire guidé par échographie : un essai prospectif randomisé. Anesth Analg 2007;104:1275–1280.
  • Dolan J : Les plans fasciaux inhibant la propagation de l'anesthésique local pendant le bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie ne sont pas limités à la face postérieure de l'artère axillaire. Reg Anesth Pain Med 2009;34:612–613.
  • Dolan J : Bloc nerveux sous-claviculaire échoguidé et veine céphalique. Reg Anesth Pain Med 2009;34:528–529.
  • Eren G, Altun E, Pektas Y, et al : Dans quelle mesure les anesthésiques locaux peuvent-ils être réduits pour le bloc sous-claviculaire avec guidage échographique ? Anesthésiste 2014 ;63 : 760–765.
  • Fredrickson MJ, Patel A, Young S, Chinchanwala S: Vitesse d'apparition du bloc du plexus brachial guidé par échographie «coin pocket supraclaviculaire» et infraclaviculaire: une comparaison randomisée en aveugle par l'observateur. Anesthésie 2009 ; 64 : 738–744.
  • Gleeton D, Levesque S, Trépanier CA, Gariépy JL, Brassard J, Dion N : Hématome axillaire symptomatique après bloc sous-claviculaire échoguidé chez un patient présentant des anévrismes mycosiques du membre supérieur non diagnostiqués. Anesth Analg 2010;111:1069–1071.
  • Gurkan Y, Acar S, Solak M, Toker K : Comparaison entre la stimulation nerveuse et le bloc sous-claviculaire sagittal latéral guidé par ultrasons. Acta Anaesthesiol Scand 2008;52:851–855.
  • Gurkan Y, Ozdamar D, Hosten T, Solak M, Toker K : bloc sous-claviculaire sagittal latéral guidé par ultrasons pour la libération du lambeau pectoral. Agri 2009;21:39–42.
  • Gurkan Y, Tekin M, Acar S, Solak M, Toker K : Une stimulation nerveuse est-elle nécessaire lors d'un bloc sous-claviculaire sagittal latéral guidé par échographie ? Acta Anaesthesiol Scand 2010;54:403–407.
    Jiang XB, Zhu SZ, Jiang Y, Chen QH, Xu XZ : Dose optimale de mélange anesthésique local dans le bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie via une approche coracoïde : analyse de 160 cas [en chinois]. Zhonghua Yi Xue Za Zhi 2009;89:449–452.
  • Kalagara HK, Uppal V, McKinlay S, Macfarlane AJ, Anderson K : Effet de l'indice de masse corporelle sur l'angle d'insertion de l'aiguille pendant le bloc du plexus brachial infraclaviculaire sagittal latéral guidé par ultrasons. J Clin Anesth 2015; §27:375–379.
  • Karmakar MK, Sala-Blanch X, Songthamwat B, Tsui BC : Avantages de l'espace costoclaviculaire pour le bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie : description d'une approche costoclaviculaire. Reg Anesth Pain Med 2015;40:287–288.
  • Koscielniak-Nielsen ZJ, Frederiksen BS, Rasmussen H, Hesselbjerg L : Une comparaison des blocs supraclaviculaires et infraclaviculaires guidés par ultrasons pour la chirurgie des membres supérieurs. Acta Anaesthesiol Scand 2009;53:620–626.
  • Koscielniak-Nielsen ZJ, Rasmussen H, Hesselbjerg L : Pneumothorax après un bloc sous-claviculaire sagittal latéral guidé par échographie. Acta Anaesthesiol Scand 2008;52:1176–1177.
  • Lecours M, Lévesque S, Dion N, Nadeau MJ, Dionne A, Turgeon AF : Complications du bloc sous-claviculaire échoguidée à injection unique : une étude de cohorte. Can J Anaesth 2013;60:244–252.
  • Levesque S, Dion N, Desgagne MC : Critère de réussite du bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie. Can J Anaesth 2008;55:308.
  • Marhofer P, Harrop-Griffiths W, Willschke H, Kirchmair L : Quinze ans de guidage échographique en anesthésie régionale : partie 2 — développements récents des techniques de bloc. Br J Anaesth 2010;104:673–683.
  • Mariano ER, Loland VJ, Bellars RH, et al : Guidage par ultrasons par rapport à la stimulation électrique pour l'insertion d'un cathéter périneural dans le plexus brachial infraclaviculaire. J Ultrasound Med 2009;28:1211–1218.
  • Martinez Navas A, De La Tabla Gonzalez RO : La technique guidée par ultrasons a permis la détection précoce d'une injection intravasculaire lors d'un bloc du plexus brachial sous-claviculaire. Acta Anaesthesiol Scand 2009;53:968–970.
  • Moayeri N, Renes S, van Geffen GJ, Groen GJ : Bloc vertical infraclaviculaire du plexus brachial : redirection de l'aiguille après déclenchement de la flexion du coude. Reg Anesth Pain Med 2009;34:236–241.
  • Morimoto M, Popovic J, Kim JT, Kiamzon H, Rosenberg AD : Série de cas : les septa peuvent influencer la propagation de l'anesthésique local pendant les blocs du plexus brachial sous-claviculaire. Can J Anaesth 2007;54:1006–1010.
  • Nadig M, Ekatodramis G, Borgeat A : bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie. Br J Anaesth 2003;90:107–108.
  • Ootaki C, Hayashi H, Amano M : bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par ultrasons : une technique alternative aux approches guidées par repères anatomiques. Reg Anesth Pain Med 2000;25:600–604.
  • Perlas A, Chan VW, Simons M : Examen et localisation du plexus brachial par ultrasons et stimulation électrique : une étude volontaire. Anesthésiologie 2003 ;99 : 429–435.
  • Ponde V, Shah D, Johari A : Confirmation de la distribution de l'anesthésique local par diffusion de contraste radio-opaque après cathéters sous-claviculaires guidés par ultrasons placés le long du cordon postérieur chez les enfants : une analyse prospective. Paediatr Anaesth 2015;25:253–257.
  • Ponde VC, Diwan S : Le guidage échographique améliore-t-il le taux de réussite du bloc du plexus brachial sous-claviculaire par rapport à la stimulation nerveuse chez les enfants avec des mains de club radiales ? Anesth Analg 2009;108 : 1967–1970.
  • Porter JM, McCartney CJ, Chan VW : Le placement et l'injection de l'aiguille en arrière de l'artère axillaire peuvent prédire le succès du bloc du plexus brachial sous-claviculaire : un rapport de trois cas. Can J Anaesth 2005;52 : 69–73.
  • Punj J, Joshi A, Darlong V, Pandey R : Caractéristiques échographiques de la propagation pendant le bloc du plexus sous-claviculaire. Reg Anesth Pain Med 2009;34:73.
  • Renes S, Clark L, Gielen M, Spoormans H, Giele J, Wadhwa A : Une approche simplifiée du bloc vertical du plexus brachial infraclaviculaire à l'aide d'un Doppler portatif. Anesth Analg 2008;106:1012–1014.
  • Sahin L, Gul R, Mizrak A, et al : Le bloc du plexus brachial infraclaviculaire guidé par ultrasons améliore le flux sanguin postopératoire dans les fistules artério-veineuses. J Vasc Surg 2011;54:749–753.
  • Sala-Blanch, Reina MA, Pangthipampai P, Karmakar MK. Base Anatomique Du Bloc Du Plexus Brachial Dans L'espace Costoclaviculaire A Cadaver Anatomic Study. Reg Anesth Pain Med 2016;41:387–391.
  • Sandhu NS, Capan LM : bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par ultrasons. Br J Anaesth 2002;89:254–259.
  • Sandhu NS, Maharlouei B, Patel B, Erkulwater E, Medabalmi P : Blocs simultanés bilatéraux du plexus brachial infraclaviculaire avec de la lidocaïne à faible dose sous guidage échographique. Anesthésiologie 2006 ; 104 : 199–201.
  • Sandhu NS, Sidhu DS, Capan LM: La comparaison des coûts du bloc du plexus brachial sous-claviculaire par stimulateur nerveux et guidage échographique. Anesth Analg 2004;98:267–268.
  • Sauter AR, Dodgson MS, Stubhaug A, Halstensen AM, Klaastad O : Stimulation nerveuse électrique ou guidage échographique pour les blocs sous-claviculaires sagittaux latéraux : une étude comparative randomisée, contrôlée, à l'aveugle des observateurs. Anesth Analg 2008;106:1910–1915.
  • Sauter AR, Smith HJ, Stubhaug A, Dodgson MS, Klaastad O : Utilisation de l'imagerie par résonance magnétique pour définir l'emplacement anatomique le plus proche des trois cordons du plexus brachial infraclaviculaire. Anesth Analg 2006;103 : 1574–1576.
  • Slater ME, Williams SR, Harris P, et al : Évaluation préliminaire des cathéters infraclaviculaires insérés sous guidage échographique : l'anesthésie par cathéter n'est pas inférieure aux blocs par aiguille. Reg Anesth Pain Med 2007;32:296–302.
  • Taboada M, Rodriguez J, Amor M, et al : Le guidage échographique est-il supérieur à la stimulation nerveuse conventionnelle pour le bloc coracoïde infraclaviculaire du plexus brachial ? Reg Anesth Pain Med 2009;34:357–360.
  • Tedore TR, YaDeau JT, Maalouf DB, et al : Comparaison du bloc axillaire transartériel et du bloc sous-claviculaire échoguidé pour la chirurgie du membre supérieur : un essai prospectif randomisé. Reg Anesth Pain Med 2009;34:361–365.
  • Trabelsi W, Amor MB, Lebbi MA, Romdhani C, Dhahri S, Ferjani M : L'échographie ne raccourcit pas la durée de la procédure mais permet un déclenchement plus rapide du bloc sensoriel et moteur par rapport au stimulateur nerveux dans le bloc du plexus brachial infraclaviculaire. Coréen J Anesthesiol 2013;64:327–333.
  • Tran DQ, Bertini P, Zaouter C, Muñoz L, Finlayson RJ : Une comparaison prospective randomisée entre le bloc du plexus brachial sous-claviculaire guidé par échographie à injection unique et à double injection. Reg Anesth Pain Med 2010;35:16–21.
  • Tran DQ, Charghi R, Finlayson RJ : Le signe de la « double bulle » pour un bloc du plexus brachial infraclaviculaire réussi. Anesth Analg 2006;103:1048–1049.
  • Tran DQ, Clemente A, Tran DQ, Finlayson RJ : Une comparaison entre le bloc sous-claviculaire échoguidé utilisant le signe « double bulle » et le bloc axillaire guidé par neurostimulation. Anesth Analg 2008;107:1075–1078.
  • Tran DQ, Dugani S, Dyachenko A, Correa JA, Finlayson RJ : Volume effectif minimal de lidocaïne pour le bloc sous-claviculaire guidé par échographie. Reg Anesth Pain Med 2011;36:190–194.
  • Tran DQ, Russo G, Muñoz L, Zaouter C, Finlayson RJ: Une comparaison prospective et randomisée entre les blocs du plexus brachial supraclaviculaire, infraclaviculaire et axillaire guidés par échographie. Reg Anesth Pain Med 2009;34:366–371.
  • Yazer MS, Finlayson RJ, Tran DQ : Une comparaison randomisée entre le bloc sous-claviculaire et le bloc supraclaviculaire ciblé par injection intracluster. Reg Anesth Pain Med 2015;40:11–15.

Lecture supplémentaire: Bloc du plexus brachial sous-claviculaire - Technique des repères et du stimulateur nerveux