Bloc du nerf sciatique poplité échoguidé - NYSORA | NYSORA

Bloc du nerf sciatique poplité échoguidé

Admir Hadzic, Ana M. Lopez, Catherine Vandepitte et Xavier Sala-Blanch

FACTS

  • Indications : Chirurgie du pied, de la cheville et du tendon d'Achille
  • Position du transducteur : Transversal au-dessus de la fosse poplitée
  • Objectif : propagation de l'anesthésique local entourant le nerf sciatique dans la gaine épineurale
  • Anesthésique local : 15 à 20 mL

CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

L'anatomie du nerf sciatique dans la fosse poplitée est variable, et la division en nerf tibial (TN) et nerf péronier commun (CPN) se produit à une distance inconstante du pli poplité (Figure 1). Avec stimulateur nerveux–, des volumes plus importants (p. ex., > 40 mL) d'anesthésique local ont été utilisés pour augmenter les chances de succès du bloc nerveux.

FIGURE 1. Anatomie en coupe du nerf sciatique dans la fosse poplitée. Sont représentés le nerf péronier commun (CPN), le nerf tibial (TN), l'artère poplitée (PA), la veine poplitée (PV), le fémur, le muscle biceps fémoral (BFM), le muscle semi-membraneux (SmM) et le muscle semi-tendineux (StM). (Reproduit avec la permission de Hadzic A : Hadzic's Peripheral Nerve Blocks and Anatomy for Ultrasound-Guided Regional Anesthesia, 2e éd. New York : McGraw-Hill, 2011.)

Cependant, UGuidage S réduit le volume requis pour un bloc nerveux fiable car l'injection peut être interrompue une fois qu'une propagation adéquate est observée. Les abords les plus courants du bloc sciatique poplité sont l'abord latéral, avec le patient en décubitus dorsal ou latéral, et l'abord postérieur en décubitus ventral ou latéral (Figure 2). Bien que la position du patient et le trajet de l'aiguille diffèrent entre les deux approches, les autres détails de la technique sont similaires.

FIGURE 2. L'abord postérieur du bloc du nerf sciatique poplité échoguidé peut être réalisé (A) avec le patient en position latérale, ou (B) avec le patient couché. (Reproduit avec la permission de Hadzic A : Hadzic's Peripheral Nerve Blocks and Anatomy for Ultrasound-Guided Regional Anesthesia, 2e éd. New York : McGraw-Hill, 2011.)

L'injection d'anesthésique local doit avoir lieu dans la gaine du nerf sciatique qui contient les deux composants du nerf. L'injection est idéalement réalisée à l'endroit où les deux composants du nerf sont à l'intérieur de la gaine mais légèrement séparés par du tissu adipeux, permettant un placement sûr de l'aiguille entre eux. Bien que le bloc du nerf sciatique puisse être réalisé avec une injection autour de l'un ou l'autre des composants nerveux, l'injection dans l'espace entre les deux est plus courante dans la pratique clinique.

ANATOMIE ÉCHOGRAPHIQUE

En commençant par le transducteur en position transversale au niveau du pli poplité, l'artère poplitée est identifiée, aidée par Doppler couleur US si nécessaire, à une profondeur d'environ 3 à 4 cm. La veine poplitée accompagne l'artère lorsqu'elle est positionnée juste superficielle (postérieure) à celle-ci. De chaque côté de l'artère se trouvent les muscles biceps femoris (latéralement) et les muscles semi-membraneux et semi-tendineux (médialement). Le nerf tibial est positionné superficiel et latéral à la veine et se présente comme une structure hyperéchogène, ovale ou ronde avec un motif en nid d'abeille (Figure 3). Demander au patient une flexion dorsale et plantaire de la cheville fait tourner ou bouger les deux branches du nerf sciatique l'une par rapport à l'autre. Habituellement, une inclinaison caudale du transducteur est nécessaire pour faire sortir le nerf du tissu adipeux voisin.

FIGURE 3. Sonoanatomie du nerf sciatique au niveau du creux poplité. Les deux divisions principales du nerf sciatique, le nerf tibial (TN) et le nerf péronier commun (CPN), sont vues immédiatement latérales et superficielles par rapport à la veine poplitée (PV) et à l'artère (PA). Cette image a été prise à 5 cm au-dessus du pli du creux poplité, là où le TN et le CPN viennent de commencer à diverger.

Une fois le nerf tibial identifié, le CPN est visualisé légèrement plus superficiel et latéral au nerf tibial. Le transducteur doit être glissé de manière proximale jusqu'à ce que les nerfs tibial et péronier soient visualisés se rejoignant pour former le nerf sciatique avant sa division (Figure 4). Cette jonction se produit généralement à une distance de 5 à 10 cm du pli poplité mais peut se produire très près du pli ou, moins fréquemment, plus proximalement dans la cuisse.

FIGURE 4 Sonoanatomie du nerf sciatique (ScN) avant sa section. Sont représentés le ScN, supérieur et latéral à l'artère poplitée (AP), positionné entre le muscle biceps fémoral (BFM), le muscle semi-membraneux (SmM) et le muscle semi-tendineux (StM).

Lorsque le transducteur est déplacé de manière proximale, les vaisseaux poplités se déplacent plus profondément et deviennent plus difficiles à visualiser. Réglages de la profondeur, du gain, de la mise au point et de la direction du faisceau US doit être fait pour garder le nerf visible à tout moment. Au niveau de la fosse poplitée, le nerf sciatique est généralement visualisé à une profondeur de 2 à 4 cm.

Conseils NYSORA


• L'imagerie échographique doit se concentrer spécifiquement sur l'identification de la gaine du nerf sciatique (gaine de Vloka) contenant les deux composants du nerf sciatique (nerfs tibial et péronier commun). Une injection réussie déposera un anesthésique local dans la gaine du Vloka

Tiré du Compendium of Regional Anesthesia : Amorçage cognitif pour un bloc du nerf sciatique poplité. 

Pour un examen plus complet de la distribution du nerf sciatique, voir Anatomie fonctionnelle de l'anesthésie régionale.

COMPENDIUM D'ANESTHÉSIE RÉGIONALE DE NYSORA

Contenu Premium de NYSORA

Instructions techniques étape par étape pour 60 blocs nerveux

Illustrations personnalisées, animations et vidéos cliniques

Communauté pour partager des conseils cliniques réels

Accès via une plateforme de bureau ou une application mobile

Infographies pour la préparation aux examens (par exemple EDRA)

bloc DISTRIBUTION

Le bloc du nerf sciatique se traduit par une anesthésie du membre inférieur sous le genou, à la fois motrice et sensorielle, à l'exception de la jambe médiale et du pied, territoire du nerf saphène, branche du nerf fémoral. Les fibres motrices des muscles ischio-jambiers sont épargnées ; cependant, les fibres de la face postérieure de l'articulation du genou sont bloquées (Figure 5).

FIGURE 5. Distribution attendue du bloc sensitif du nerf sciatique au niveau du creux poplité.

LES MEILLEURS ÉQUIPEMENTS

L'équipement recommandé pour un bloc du nerf sciatique poplité comprend les éléments suivants :

  • Échographe avec transducteur linéaire (8–12 MHz), manchon stérile et gel
  • Plateau de bloc nerveux standard
  • Une seringue de 20 ml contenant un anesthésique local
  • Aiguille de stimulation isolée de 50 à 100 mm, de calibre 21 à 22, à biseau court
  • Stimulateur nerveux périphérique
  • Moniteur de pression d'injection
  • Gants stériles

En savoir plus sur Équipement pour blocs nerveux périphériques

REPÈRES ET POSITIONNEMENT DU PATIENT : APPROCHE LATÉRALE

Ce bloc nerveux est réalisé avec le patient en décubitus dorsal ou latéral. Cela peut être accompli soit en posant le pied sur un repose-pied surélevé, soit en fléchissant le genou pendant qu'un assistant stabilise le pied et la cheville sur le lit (Figure 6). Si stimulation nerveuse est utilisé, l'exposition du mollet et du pied est nécessaire pour observer les réponses motrices.

FIGURE 6. Technique d'insertion de l'aiguille pour bloquer nerveusement le nerf sciatique dans la fosse poplitée en utilisant l'approche latérale avec le patient en décubitus dorsal. (Reproduit avec la permission de Hadzic A : Hadzic's Peripheral Nerve Blocks and Anatomy for Ultrasound-Guided Regional Anesthesia, 2e éd. New York : McGraw-Hill, 2011.)

REPÈRES ET POSITIONNEMENT DU PATIENT : APPROCHE POSTÉRIEURE

Ce bloc nerveux est réalisé avec le patient en décubitus ventral ou latéral (Figure 2). Un petit repose-pied est utile pour faciliter l'identification d'une réponse motrice si stimulation nerveuse est utilisé. Un repose-pied détend également les tendons des ischio-jambiers, ce qui facilite le placement et la manipulation du transducteur.

BUT

L'objectif est d'injecter l'anesthésique local dans la gaine du tissu conjonctif commun (Vloka) qui enveloppe le TN et le CPN. Alternativement, des blocs nerveux séparés de TN et CPN peuvent être effectués.

Tiré du Compendium of Regional Anesthesia: Reverse Ultrasound Anatomy pour un bloc du nerf sciatique poplité avec insertion de l'aiguille dans le plan et hors du plan et propagation de l'anesthésique local (bleu). TN, nerf tibial ; CPN, nerf péronier commun ; PV, veine poplitée ; PA, artère poplitée ; SmM, muscle semi-membraneux ; BFM, muscle biceps fémoral.

TECHNIQUE

La peau est désinfectée et le transducteur positionné pour identifier le nerf sciatique. Si le nerf n'est pas immédiatement apparent, incliner le transducteur vers les pieds peut aider à améliorer le contraste et à faire sortir le nerf "de l'arrière-plan". Faire glisser le transducteur légèrement en proximal ou en distal peut améliorer la qualité de l'image et permettre une meilleure visualisation.
Il est recommandé d'effectuer le bloc nerveux au niveau où TN et CPN commencent à diverger mais sont toujours dans la gaine du nerf sciatique commun (Vloka). Pour l'approche latérale, une papule cutanée est pratiquée sur la face latérale de la cuisse à 2–3 cm au-dessus du bord latéral du transducteur, et l'aiguille est insérée dans un plan dans une orientation horizontale à partir de la face latérale de la cuisse et avancée vers le nerf sciatique (Chiffres 7 et notre 8).

FIGURE 7. Chemin d'aiguille simulé et placement de la pointe de l'aiguille pour bloquer le nerf sciatique (TN et CPN) en utilisant l'approche latérale. AP, artère poplitée.

FIGURE 8. Chemin d'aiguille simulé et distribution d'anesthésique local pour bloquer le nerf sciatique (TN et CPN) dans la fosse poplitée en utilisant l'approche latérale. PA, artère poplitée.

Pour l'abord postérieur, l'aiguille est insérée dans le plan latéral vers médial (Figure 9) ou hors du plan (Figure 10). Si la stimulation nerveuse est utilisée (0.5 mA, 0.1 msec), le contact de la pointe de l'aiguille avec l'une ou l'autre branche du nerf est généralement associé à une réponse motrice du mollet ou du pied. Une fois la pointe de l'aiguille placée dans la gaine du nerf sciatique commun, 1 à 2 ml d'anesthésique local sont injectés pour confirmer le bon site d'injection. Une telle injection devrait entraîner une distribution d'anesthésique local dans la gaine et la séparation du TN et du CPN dans la gaine de Vloka (Figure 11).

FIGURE 9. Chemin d'aiguille simulé et placement de la pointe de l'aiguille pour bloquer le nerf sciatique (TN et CPN) par l'approche postérieure, dans le plan latéral vers médial. PA, artère poplitée.

FIGURE 10. Chemin d'aiguille simulé et placement correct de la pointe de l'aiguille pour bloquer le nerf sciatique (TN et CPN) par l'approche postérieure hors du plan. PA, artère poplitée.

FIGURE 11. Chemin d'aiguille simulé, position de la pointe de l'aiguille et propagation de l'anesthésique local (zone ombrée en bleu) pour bloquer le nerf sciatique (TN et CPN) par l'approche postérieure hors du plan. PA, artère poplitée.

Lorsque l'injection d'anesthésique local ne semble pas entraîner une propagation à l'intérieur de la gaine du nerf sciatique et autour des composants du nerf sciatique, des repositionnements d'aiguille et des injections supplémentaires peuvent être nécessaires. L'injection correcte est reconnue lorsque l'anesthésique local se propage de manière proximale et distale au site d'injection autour des deux divisions du nerf, ce qui peut être documenté en observant la propagation de l'anesthésique local dans la gaine de Vloka à proximité du site d'injection. Une seule injection d'anesthésique local suffit généralement.

Une vidéo supplémentaire liée à ce bloc nerveux peut être trouvée à Vidéo sur le bloc du nerf sciatique poplité guidé par échographie

CONSEILS

  • Pour améliorer la visualisation de l'aiguille, un site de ponction cutanée à 2–3 cm latéralement au transducteur réduira l'angle entre l'aiguille et l'empreinte du transducteur (voir Figure 6).
  • La présence d'une réponse motrice à la stimulation nerveuse est utile mais pas nécessaire si le nerf, l'aiguille et la propagation de l'anesthésique local sont bien visualisés.
  • Ne jamais injecter contre une résistance élevée car cela peut signaler un injection intraneurale (la pression d'injection doit être < 15 psi).
  • Dans l'abord postérieur du bloc nerveux poplité, une technique dans le plan (latéral ou médial) ou hors plan peut être utilisée (Chiffres 9 à travers 12). Alors que l'approche latérale dans le plan est couramment utilisée, l'avantage de l'approche hors du plan est que le trajet de l'aiguille traverse la peau et le tissu adipeux plutôt que les muscles et est donc moins douloureux.

FIGURE 12. L'approche dans le plan (latérale ou médiale) ou hors du plan est illustrée - l'opérateur doit être en mesure de sélectionner et de choisir l'une de ces orientations d'aiguille, en fonction de la configuration des branches tibiale et péronière commune au site d'injection.

FIGURE 13. Bloc du nerf sciatique continu dans la fosse poplitée par voie latérale avec le patient en décubitus dorsal. L'aiguille est positionnée dans la gaine épineurale du nerf sciatique. Après une injection d'un petit volume d'anesthésique local pour confirmer la position correcte de l'aiguille, un cathéter est inséré 2 à 4 cm après la pointe de l'aiguille. Le préchargement du cathéter est utile pour faciliter la procédure. (Reproduit avec la permission de Hadzic A : Hadzic's Peripheral Nerve Blocks and Anatomy for Ultrasound-Guided Regional Anesthesia, 2e éd. New York : McGraw-Hill, 2011.)

BLOC DU NERF SCIATIQUE POPLITE GUIDÉ PAR ÉCHOGRAPHIE EN CONTINU

Le but du bloc continu du nerf sciatique poplité est de placer le cathéter dans la gaine du nerf sciatique dans la fosse poplitée (Figure 13). Le cathéter est inséré 4-5 cm au-delà de la pointe de l'aiguille et son placement correct est documenté en observant l'injection de LA dans la gaine du nerf sciatique. Le cathéter est fixé soit en le collant à la peau, soit en creusant un tunnel.

L'approche latérale peut présenter certains avantages par rapport à l'approche ventrale en ce qui concerne le placement du cathéter. Premièrement, le muscle biceps fémoral a tendance à stabiliser le cathéter et à diminuer le risque de délogement, par rapport au tissu sous-cutané de la fosse poplitée dans l'approche en décubitus ventral. Deuxièmement, si le genou doit être fléchi et étendu, le côté de la cuisse est moins mobile que l'arrière du genou. Enfin, l'accès au site du cathéter est plus pratique avec l'approche latérale par rapport à l'approche ventrale. Un schéma de perfusion initial courant est la ropivacaïne 0.2 % à 5 ml/h avec un bolus administré par le patient de 5 ml toutes les 60 minutes.

Suivez le lien pour Blocs nerveux périphériques continus pour plus d'informations.

Ce texte est un échantillon du contenu de la Recueil d'anesthésie régionale sur le LMS NYSORA.

NYSORA Recueil d'anesthésie régionale est tout simplement le programme le plus complet et le plus pratique sur l'anesthésie régionale de A à Z, avec le contenu Premium de NYSORA. Contrairement aux manuels et aux livres électroniques, le Compendium est continuellement mis à jour et présente les dernières vidéos, animations et contenus visuels de NYSORA.

Le Compendium est l'un des nombreux cours de formation de référence sur le système d'apprentissage de NYSORA (le NYSORA LMS), et l'inscription à NYSORALMS.com est libre. L'accès COMPLET au Compendium, cependant, est basé sur un abonnement annuel, car il nécessite une armée d'illustrateurs, de monteurs vidéo et une équipe pédagogique pour continuer à en faire le MEILLEUR outil d'éducation sur tout ce qui concerne l'anesthésie régionale. Bien que vous puissiez considérer le compendium comme un ebook sur les stéroïdes, un essai rapide vous donnera une idée en temps réel de l'incroyable réalité du Compendium. Votre abonnement transformera votre façon de lire sur l'anesthésie régionale :

  • Apprenez visuellement : tout ce qui est régional, y compris les procédures et les protocoles de gestion de la colonne vertébrale, de la péridurale et du bloc nerveux
  • Passez en revue les instructions techniques étape par étape pour plus de 60 blocs nerveux
  • Accédez aux illustrations, animations et vidéos légendaires de NYSORA (telles que Reverse Ultrasound Anatomy)
  • Accédez aux informations RA sur n'importe quel appareil via la plate-forme de bureau et l'application mobile
  • Obtenez des mises à jour en temps réel
  • Examiner les infographies pour la préparation aux examens (par exemple, EDRA)
  • Utilisez le flux communautaire avec des discussions de cas réels, des images et des vidéos sont publiées et discutées par les abonnés et les meilleurs experts du monde.

Même si vous ne souhaitez pas vous abonner au Compendium, inscrivez-vous au NYSORA LMS, soyez le premier informé des nouveautés en anesthésie régionale et participez aux discussions de cas.

Voici de quoi se nourrit l'activité NYSORA LMS ressemble à:

Nous sommes convaincus qu'une fois que vous aurez expérimenté le Compendium sur le NYSORA LMS, et vous ne reviendrez jamais à vos anciens livres, et votre abonnement vous permettra de garder NYSORA.com gratuit pour le reste du monde.

Lecture supplémentaire

  • Sala-Blanch X, López A, Prats-Galino A: Gaine du nerf sciatique Vloka: un hommage à un visionnaire. Reg Anesth Pain Med 2015;40:174.
  • Prasad NK, Capek S, de Ruiter GC, Amrami KK, Spinner RJ : Le compartiment sous-paraneurial : un nouveau concept dans la classification clinico-anatomique des lésions des nerfs périphériques. Clin Anat 2015;28:925–930.
  • Tiyaprasertkul W, Bernucci F, González AP, et al : une comparaison randomisée entre le bloc du nerf sciatique poplité sous-paraneural à injection unique et à triple injection. Reg Anesth Pain Med 2015;40:315–320.
  • Choquet O, Noble GB, Abbal B, Morau D, Bringuier S, Capdevila X : injection extraneurale sous-paraneurale versus circonférentielle au niveau de la bifurcation dans les blocs du nerf sciatique poplité guidé par échographie : une étude prospective, randomisée, en double aveugle. Reg Anesth Pain Med 2014;39:306–311.
  • Sala-Blanch X, Reina MA, Ribalta T, Prats-Galino A : Structure et nomenclature du nerf sciatique : de l'épinèvre au paraneurium : est-ce un nouveau paradigme ? Reg Anesth Pain Med 2013;38:463–465.
  • Karmakar MK, Shariat AN, Pangthipampai P, Chen J : L'imagerie par ultrasons haute définition définit la gaine paraneurale et les compartiments fasciaux entourant le nerf sciatique au niveau de la fosse poplitée. Reg Anesth Pain Med 2013;38:447–451.
  • Lopez AM, Sala-Blanch X, Castillo R, Hadzic A : L'injection guidée par ultrasons à l'intérieur de la gaine commune du nerf sciatique au niveau de la division a un taux de réussite plus élevé qu'une injection à l'extérieur de la gaine. Rev Esp Anestesiol Reanim 2014;61:304–310.
  • Perlas A, Wong P, Abdallah F, Hazrati LN, Tse C, Chan V : Guidé par échographie
  • bloc nerveux poplité à travers une gaine paraneurale commune versus injection conventionnelle: une étude prospective, randomisée, en double aveugle. Reg Anesth Pain Med 2013;38:218–225.
  • Ip V, Tsui B : L'injection à travers la gaine paraneurale plutôt que la propagation circonférentielle facilite un bloc du nerf sciatique sûr et efficace. Reg Anesth Pain Med 2013;38:373.
  • Endersby R, Albrecht E, Perlas A, Chan V : Sémantique, appellation erronée ou incertitude : où se trouve l'épinèvre à l'échographie ? Reg Anesth Pain Med 2012;37:360–361.
  • Tran DQ, Dugani S, Pham K, Al-Shaafi A, Finlayson RJ : Une comparaison randomisée entre le bloc du nerf sciatique poplité sous-épinéural et conventionnel guidé par échographie. Reg Anesth Pain Med 2011;36:548–552.
  • Sala-Blanch X, López AM, Pomés J, Valls-Sole J, García AI, Hadzic A : Aucune preuve clinique ou électrophysiologique de lésion nerveuse après injection intraneurale pendant le bloc du nerf sciatique poplité. Anesthésiologie 2011 ;115 : 589–595.
  • Morau D, Levy F, Bringuier S, et al : évaluation guidée par ultrasons des paramètres de propagation de l'anesthésique local requis pour un bloc chirurgical rapide du nerf sciatique poplité. Reg Anesth Pain Med 2010;35:559–564.
  • Vloka JD, Hadzić A, Lesser JB, et al : Une gaine épineurale commune pour les nerfs de la fosse poplitée et ses implications possibles pour le bloc du nerf sciatique. Anesth Analg 1997;84:387–390.
  • Choquet O, Capdevila X : Blocs nerveux échoguidés : la position réelle de l'aiguille doit être définie. Anesth Analg 2012;114 : 929–930.
  • Sinha SK, Abrams JH, Arumugam S, et al : Le bloc du nerf fémoral avec bloc du nerf tibial sélectif fournit une analgésie efficace sans pied tombant après une arthroplastie totale du genou : une étude prospective, randomisée et en aveugle. Anesth Analg 2012;115:202–206.
  • Ting PH, Antonakakis JG, Scalzo DC : bloc du nerf péronier commun échoguidé au niveau de la tête fibulaire. J Clin Anesth 2012;24:145–147.
  • Aguirre J, Perinola L, Borgeat A : Évaluation guidée par ultrasons des paramètres de propagation de l'anesthésique local requis pour un bloc chirurgical rapide du nerf sciatique poplité. Reg Anesth Pain Med 2011;36:308–309.
  • Aguirre J, Ruland P, Ekatodramis G, Borgeat A : Échographie versus neurostimulation pour bloc nerveux poplité : un autre vain effort pour montrer une différence cliniquement pertinente inexistante. Anaesth Intensive Care 2009;37 : 665–666.
  • Aguirre J, Valentin Neudorfer C, Ekatodramis G, Borgeat A : Le guidage échographique pour le bloc du nerf sciatique au niveau de la fosse poplitée doit être comparé à la meilleure réponse motrice et au courant le plus faible cliniquement utilisé dans la technique de neurostimulation. Reg Anesth Pain Med 2009;34:182–183.
  • Anderson JG, Bohay DR, Maskill JD, et al : Complications après bloc nerveux poplité pour la chirurgie du pied et de la cheville. Foot Cheville Int 2015;36:1138–1143.
  • Barbosa FT, Barbosa TR, da Cunha RM, Rodrigues AK, Ramos FW, de Sousa-Rodrigues CF : Bases anatômicas para o bloqueio anestésico do nervo isquiático no nível do joelho. [Base anatomique du bloc du nerf sciatique au niveau du genou.] Braz J Anesthesiol 2015;65:177–179.
  • Barrington MJ, Lai SL, Briggs CA, Ivanusic JJ, Gledhill SR : bloc du nerf sciatique de la mi-cuisse guidé par échographie - une étude clinique et anatomique. Reg Anesth Pain Med 2008;33:369–376.
  • Bendtsen TF, Nielsen TD, Rohde CV, Kibak K, Linde F : Le guidage échographique améliore un bloc continu du nerf sciatique poplité par rapport à la stimulation nerveuse. Reg Anesth Pain Med 2011;36:181–184.
  • Birch MD, Matthews JL, Galitzine SV : positionnement du patient et de l'aiguille pendant le blocage du nerf poplité. Reg Anesth Pain Med 2013;38:253.
  • Børglum J, Johansen K, Christensen MD, et al : Bloc à double injection à pénétration unique guidé par ultrasons pour la chirurgie de la jambe et du pied : une étude prospective, randomisée, en double aveugle. Reg Anesth Pain Med 2014;39 : 18–25.
  • Bruhn J, van Geffen GJ, Gielen MJ, Scheffer GJ : Visualisation du trajet du nerf sciatique chez des volontaires adultes par échographie. Acta Anaesthesiol Scand 2008;52:1298–1302.
  • Brull R, Macfarlane AJ, Parrington SJ, Koshkin A, Chan VW : L'injection circonférentielle est-elle avantageuse pour le bloc du nerf sciatique poplité guidé par échographie ? Une étude de preuve de concept. Reg Anesth Pain Med 2011;36:266–270.
  • Buys MJ, Arndt CD, Vagh F, Hoard A, Gerstein N : bloc du nerf sciatique guidé par échographie dans la fosse poplitée en utilisant une approche latérale : temps d'apparition comparant les injections séparées du nerf tibial et du nerf péronier commun par rapport à l'injection proximale à la bifurcation. Anesth Analg 2010;110:635–637.
  • Cataldo R, Carassiti M, Costa F, et al : Commencer par l'échographie diminue le temps d'exécution du bloc nerveux poplité dans des mains inexpérimentées : une étude prospective randomisée. BMC Anesthesiol 2012;12:33.
  • Chin KJ, Perlas A, Brull R, Chan VW : Le guidage échographique est avantageux dans le bloc nerveux poplité. Anesth Analg 2008;107:2094–2095.
  • Clendenen SR, Robards CB, Greengrass RA : placement d'un cathéter poplité à l'aide d'un système de guidage d'aiguille par ultrasons. Local Reg Anesth 2010;3 : 45–48.
  • Clendenen SR, York JE, Wang RD, Greengrass RA : Placement tridimensionnel d'un cathéter poplité assisté par ultrasons révélant une anatomie aberrante : implications pour l'échec du bloc nerveux. Acta Anaesthesiol Scand 2008;52 : 1429–1431.
  • Compere V, Cornet C, Fourdrinier V, et al : Abcès de la cuisse comme complication du blocage continu du nerf sciatique poplité. Br J Anaesth 2005;95:255–256.
  • Creech C, Meyr AJ : Techniques d'anesthésie régionale du nerf poplité. J Foot Ankle Surg 2013; 52: 681–685.
  • Danelli G, Fanelli A, Ghisi D, et al : Technique d'injection multiple par ultrasons vs stimulation nerveuse pour le bloc postérieur du nerf sciatique poplité. Anesthésie 2009 ; 64 : 638–642.
  • Dufour E, Quennesson P, Van Robais AL, et al : guidage combiné par ultrasons et neurostimulation pour le bloc du nerf sciatique poplité : une comparaison prospective et randomisée avec la neurostimulation seule. Anesth Analg 2008; 106:1553–1558.
  • Eisenberg JA, Calligaro KD, Kolakowski S, et al : L'angioplastie par ballonnet des sténoses péri-anastomotiques des pontages artériels périphériques défaillants vaut-elle la peine ? Vasc Endovascular Surg 2009;43:346–351.
  • Eurin M, Beloeil H, Zetlaoui PJ : Une approche médiale pour un bloc du nerf sciatique continu dans la fosse poplitée. Can J Anaesth 2006;53 : 1165–1166.
  • Gallardo J, Lagos L, Bastias C, Henríquez H, Carcuro G, Paleo M : bloc nerveux poplité continu pour l'analgésie postopératoire dans l'arthroplastie totale de la cheville. Foot Cheville Int 2012;33:208–212.
  • Gartke K, Portner O, Taljaard M : Symptômes neuropathiques consécutifs à un bloc nerveux poplité continu après une chirurgie du pied et de la cheville. Foot Cheville Int 2012;33 : 267–274.
  • Germain G, Lévesque S, Dion N, et al : Rapports succincts : une comparaison d'une injection céphalique ou caudale à la section du nerf sciatique pour le bloc nerveux poplité échoguidé : une étude prospective randomisée. Anesth Analg 2012;114:233–235.
  • Gray AT, Huczko EL, Schafhalter-Zoppoth I : bloc du nerf poplité latéral sous guidage échographique. Reg Anesth Pain Med 2004;29:507–509.
  • Gucev G, Karandikar K, Charlton T : Anesthésie par bloc nerveux périphérique continu au milieu du mollet pour la chirurgie de l'hallux valgus : rapport de cas. Foot Cheville Int 2014;35:175–177.
  • Gurkan Y, Sarisoy HT, Caglayan C, Solak M, Toker K : La position « en quatre » améliore la visibilité du nerf sciatique dans la fosse poplitée. Agri 2009;21:149–154.
  • Harvey S, Corey J, Townley K : Une modification de la technique à pénétration unique et double injection pour les blocs combinés des nerfs sciatique et saphène. Reg Anesth Pain Med 2014;39:561.
  • Hegewald K, McCann K, Elizaga A, Hutchinson BL : Blocs nerveux poplités pour la chirurgie du pied et de la cheville : taux de réussite et facteurs contributifs. J Foot Cheville Surg 2014;53:176–178.
  • Huntoon MA, Huntoon EA, Obray JB, Lamer TJ : Faisabilité du placement percutané guidé par ultrasons d'électrodes de stimulation nerveuse périphérique dans un modèle de cadavre : première partie, membre inférieur. Reg Anesth Pain Med 2008; 33:551–557.
  • Ilfeld BM, Sandhu NS, Loland VJ, et al : compression du nerf péronier commun par un anévrisme veineux poplité. Am J Phys Med Rehabil 2009;88:947–950.
  • Jeong JS, Shim JC, Jeong MA, Lee BC, Sung IH : Volume anesthésique efficace minimal de 0.5 % de ropivacaïne pour le bloc du nerf sciatique poplité guidé par échographie chez les patients subissant une chirurgie du pied et de la cheville : détermination de la DE50 et de la DE95. Anaesth Intensive Care 2015;43:92–97.
  • Karmakar M, Li X, Li J, Sala-Blanch X, Hadzic A, Gin T : Imagerie par ultrasons volumétrique en trois dimensions/quatre dimensions du nerf sciatique. Reg Anesth Pain Med 2012;37:60–66.
  • Khabiri B, Arbona F, Norton J : position « Décubitus dorsal écarté » pour le bloc nerveux de la fosse poplitée latérale guidé par échographie du nerf sciatique. Anesth Analg 2007;105:1519.
  • Khabiri B, Hamilton C, Norton J, Arbona F : Approche postérieure en supination guidée par ultrasons pour le bloc du nerf sciatique poplité. J Clin Anesth 2012;24:680.
  • Koscielniak-Nielsen ZJ, Rasmussen H, Hesselbjerg L : Imagerie échographique à grand axe des nerfs et avancement des cathéters périneuraux sous vision directe : un rapport préliminaire de quatre cas. Reg Anesth Pain Med 2008;33:477–482.
  • Maalouf D, Liu SS, Movahedi R, et al : Stimulateur nerveux versus guidage échographique pour le placement de cathéters poplités pour la chirurgie du pied et de la cheville. J Clin Anesth 2012;24:44–50.
  • Mariano ER, Cheng GS, Choy LP, et al : Stimulation électrique par rapport au guidage par ultrasons pour l'insertion d'un cathéter périneural poplité-sciatique : un essai contrôlé randomisé. Reg Anesth Pain Med 2009;34:480–485.
  • Mariano ER, Loland VJ, Sandhu NS, et al : Efficacité comparative des cathéters périneuraux poplités-sciatiques guidés par ultrasons et stimulants pour l'analgésie postopératoire. Can J Anaesth 2010;10:919–926.
  • Minville V, Zetlaoui PJ, Fessenmeyer C, Benhamou D : Guidage échographique pour l'insertion difficile d'un cathéter poplité latéral chez un patient atteint d'une maladie vasculaire périphérique. Reg Anesth Pain Med 2004;29:368–370.
  • Missair A, Weisman RS, Suarez MR, Yang R, Gebhard RE : Une étude échographique tridimensionnelle de la propagation de l'anesthésique local pendant le bloc nerveux poplité latéral : quel est le point final idéal pour la position de la pointe de l'aiguille ? Reg Anesth Pain Med 3;2012:37–627.
  • Morau D, Levy F, Bringuier S, et al : évaluation guidée par ultrasons des paramètres de propagation de l'anesthésique local requis pour un bloc chirurgical rapide du nerf sciatique poplité. Reg Anesth Pain Med 2010;35:559–564.
  • Orebaugh SL, Bigeleisen PE, Kentor ML : Impact d'une rotation en anesthésie régionale sur l'identification échographique des structures anatomiques par les résidents en anesthésiologie. Acta Anaesthesiol Scand 2009;53:364–368.
  • Orebaugh SL, Williams BA, Vallejo M, Kentor ML : résultats indésirables associés aux blocs nerveux périphériques à base de stimulateur avec ou sans visualisation par ultrasons. Reg Anesth Pain Med 2009;34 : 251–255.
  • Perkins JM : Chirurgie standard des varices. Phlébologie 2009;24(Suppl 1):34–41.
  • Perlas A, Brull R, Chan VW, McCartney CJ, Nuica A, Abbas S : Le guidage échographique améliore le succès du bloc du nerf sciatique au niveau de la fosse poplitée. Reg Anesth Pain Med 2008;33:259–265.
  • Perlas A, Chan VW, Brull R : Plusieurs approches « correctes » du bloc nerveux de la fosse poplitée guidé par un stimulateur nerveux. Reg Anesth Pain Med 2009;34:624–625.
  • Prakash, Bhardwaj AK, Devi MN, Sridevi NS, Rao PK, Singh G : Division du nerf sciatique : une étude sur des cadavres dans la population indienne et revue de la littérature. Singapour Med J 2010;51:721–723.
  • Prasad A, Perlas A, Ramlogan R, Brull R, Chan V : Le bloc nerveux poplité guidé par échographie distal à la bifurcation du nerf sciatique raccourcit le temps d'apparition : une étude prospective randomisée en double aveugle. Re Anesth Pain Med 2010;35 : 267–271.
  • Reinoso-Barbero F, Saavedra B, Segura-Grau E, Llamas A : Comparaison anatomique des nerfs sciatiques entre adultes et nouveau-nés : implications cliniques pour le bloc nerveux guidé par échographie. J Anat 2014;224:108–112.
  • Robards C, Hadžić A, Somasundaram L, et al : injection intraneurale avec stimulation à faible courant pendant le bloc du nerf sciatique poplité. Anesth Analg 2009;109:673–677.
  • Robards CB, Porter SB, Logvinov I, Clendenen SR : Le succès des cathéters poplités sciatiques guidés par ultrasons n'est pas influencé par la stimulation nerveuse. Moyen-Orient J Anaesthesiol 2013;22:179–183.
  • Sala-Blanch X, de Riva N, Carrera A, López AM, Prats A, Hadzic A : Le bloc du nerf sciatique poplité guidé par ultrasons avec une seule injection au niveau de la division sciatique entraîne une apparition plus rapide du bloc nerveux que la technique de stimulation nerveuse classique. Anesth Analg 2012;114:1121–1127.
  • Sala Blanch X, Lopez AM, Carazo J, et al : injection intraneurale pendant le blocage du nerf sciatique guidé par un stimulateur nerveux au niveau de la fosse poplitée. Br J Anaesth 2009;102:855–861.
  • Schwartz AK, Lee DK : Insertion de cathéter périneural guidée par ultrasons (aiguille dans le plan) : l'effet de la distance d'insertion du cathéter sur l'analgésie postopératoire. Reg Anesth Pain Med 2011;36:261–265.
  • Sinha A, Chan VW : Imagerie par ultrasons pour le bloc du nerf sciatique poplité. Reg Anesth Pain Med 2004;29:130–134.
  • Sit M, Higgs JB : Rupture synoviale non poplitée. J Clin Rheumatol 2009;15:185–189.
  • Sites BD, Gallagher J, Sparks M : Le bloc nerveux poplité guidé par échographie démontre une réponse motrice atypique à la stimulation nerveuse chez 2 patients atteints de diabète sucré. Reg Anesth Pain Med 2003;28:479–482.
  • Sites BD, Gallagher JD, Tomek I, Cheung Y, Beach ML : L'utilisation de l'imagerie par résonance magnétique pour évaluer la précision d'un échographe portatif dans la localisation du nerf sciatique dans la fosse poplitée. Reg Anesth Pain Med 2004;29:413–416.
  • Techasuk W, Bernucci F, Cupido T, et al : volume effectif minimal de lidocaïne-bupivacaïne combinée pour le bloc analgésique du nerf sciatique poplité sous-paraneural. Reg Anesth Pain Med 2014;39:108–111.
  • Tiyaprasertkul W, Bernucci F, González AP, et al : une comparaison randomisée entre le bloc du nerf sciatique poplité sous-paraneural à injection unique et à triple injection. Reg Anesth Pain Med 2015;40:315–320.
  • Tran DQ, González AP, Bernucci F, Pham K, Finlayson RJ : une comparaison aléatoire entre les blocs du nerf sciatique poplité sous-paraneural sous-paraneural avant la bifurcation. Anesth Analg 2013;116:1170–1175.
  • Tsui BC, Finucane BT : L'importance des repères échographiques : une approche de « retraçage » utilisant les vaisseaux sanguins poplités pour l'identification du nerf sciatique. Reg Anesth Pain Med 2006;31:481–482.
  • Tuveri M, Borsezio V, Argiolas R, Medas F, Tuveri A: Anatomie veineuse échographique au niveau de la fosse poplitée en relation avec le parcours du nerf tibial dans les membres normaux et variqueux. Chir Ital 2009;61:171–177.
  • van Geffen GJ, van den Broek E, Braak GJ, Giele JL, Gielen MJ, Scheffer GJ : Un essai contrôlé randomisé prospectif de bloc du nerf sciatique distal guidé par échographie versus guidé par stimulation nerveuse au niveau de la fosse poplitée. Anaesth Intensive Care 2009;37:32–37.
  • Verelst P, van Zundert A : Le bloc du nerf poplité guidé par échographie raccourcit le temps d'apparition par rapport au bloc du nerf sciatique pré-bifurcation. Reg Anesth Pain Med 2010;35:565–566.

Lire la suite Bloc du nerf sciatique guidé par ultrasons